Bolduk // Fanzine & arts croisés

Bolduk...

Bolduk...

Définition (nom féminin et masculin) état d'esprit, façon de penser.

Es-tu Bolduk ? Oui je crois...

Être Bolduk c'est quoi ?

C'est rien et tout à la fois.
C'est être un petit ruban qui se laisse porter par le vent.
C'est être un lien de bonnes intentions.
C'est un rêve commun, simple et singulier

Mais encore ?

C'est un collectif de Lyon et d'ailleurs réuni par Flavie Lab et Psikonaute
Ce sont des artistes aux multiples facettes
C'est un fanzine bi annuel coloré, ludique, poétique, d'arts croisés.
Et c'est aussi des trucs et des bidules.

Rendez-vous le 28 juin 2019, sur la péniche Loupika de 20h à 2h.

Bolduk et Soka

Être Bolduk ? C’est quoi ? Être Bolduk c’est aussi être Soka ! Un rêve commun et singulier nous anime. Une communauté d’émotions. Nous sommes une association de loi 1901, et on y tient. Soka naît en 2013. Flavie Lab et Ansott souhaitent initier un effet papillon. Créer du lien là où il n’y en a pas. Soka c’est une boîte à bulles, prête à s’ouvrir. Aujourd’hui Soka est un collectif et nous nous engageons dans des ateliers pour celles et ceux qui n’ont pas accès aux pratiques artistiques ; c’est faire du lien entre les petits, les grands, d’ici et de là bas. Soka est aussi l’antichambre de plusieurs projets palpitants. Bolduk et Empreinte la ville en sont issus. Si Soka crée du lien, Bolduk en est le petit ruban.

 

Extrait de l'édito "Bleu"

Bleu. Aujourd'hui couleur favorite sous nos latitudes, n'oublions pas qu'il fait aussi preuve de certaines impolitesses.

Au début était le Bleu invisible, le Bleu nié, le Bleu mortel. Les grecs le détestaient. Les grecs en avaient peur. C’était le Bleu Égéen, celui de la mer cruelle qui engloutit, celui dans lequel les hommes plongent pour ne plus remonter.

Le Bleu "Grand Bleu". Il continue encore aujourd'hui à dévorer.

Le Bleu est civilisationnel, politique.

Ensuite, il y eut le Bleu Picte, le Bleu Barbare, le Bleu Touareg... Symbolique ancienne d’une couleur associée a la dangerosité de l'ennemi et à la sauvagerie tribale… Des Bleus "étrangers".

 

Extrait de l'édito "Tache"

La tache interroge. Qu’elle attire l’attention ou qu’elle ruine des heures de travail. Doit-on la cacher ? L’exploiter ? Comment ? Quelle tache vaut le coup ? Les taches rencontrées méritent-t-elles qu’on se souvienne ? Que l’on garde une trace de leur existence ?

La tache accident peut donner naissance à d’autres taches : par tentative d’effacement, d’absorption, d’étalage, de recouvrement… La tache devient tâche. Tâcher de cacher, de transformer… ou de révéler.

Nous arrive-t-il de faire une tache intentionnelle ? Et qui sont ces taches dont personne ne parle ? Peur du comportement qui «fait tache». Peur de l’oubli, peur de la tache d’huile qui entache. « Tâche de bien te comporter, d’honorer ton nom, tâche de garder le secret…»

Avec la passion d’entomologistes, nous avons collectionné des beaux spécimens de taches qui composent ce Bolduk #02.