2016 // CALAIS

Fin 2105, nous décidons de préparer notre déplacement dans la Jungle de Calais. Nous souhaitons partir à la rencontre des personnes en exil, arrivées sur notre territoire, tout en travaillant avec les associations locales qui oeuvrent chaque jour sur le camp. En quelques sorte, essayer de comprendre cette situation si complexe, à quelques kilomètres de nous.

Nous décidons de lancer un appel au don afin de récupérer de la laine, des aiguilles à tricoter pour les emmener à Calais. Nous nous mettons en lien avec la MJC de Caluire et Cuire qui nous aide à récolter beaucoup de pelotes, et des tricots.

Sur les réseaux sociaux, nous faisons la connaissance d'habitants de la ville de Tignes qui, de leur côté, ont récolté de nombreux dons (habits, couvertures, chaussures...) et qui cherchent un moyen de les acheminer à Calais. Soutenus par la municipalité de Tignes, celle-ci nous fait parvenir ces dons jusqu'à Lyon où nous avons pris le relais.

Nous partons alors avec notre camion rempli de 10m3 jusqu'à Calais.

Sur place, nous avons aidé l'association Salam à distribuer des dons, des kits d'hygiène dans le camp. Nous avons aidé à la distribution de repas et de petits déjeuners, où nous avons pu prendre le temps d'échanger avec les personnes migrantes habitant dans la Jungle, de comprendre quels étaient leurs parcours, et aussi de partager quelques sourires.

La suite ?

Soka a pour volonté de continuer à proposer une aide humanitaire, en proposant par exemple des ateliers artistiques à des personnes qui n'ont pas ou peu accès à l'art. Nous pensons que l'art est un formidable outil de médiation, de rencontre, qui crée du lien malgré la barrière des langues, des histoires et des parcours de chacun.e.

SOKA & SINGA

L'été 2018, nous avons offert des ateliers artistiques à l'association Singa, qui oeuvre pour une société plus inclusive en proposant divers accompagnements et ateliers aux locaux et nouveaux arrivants.